top of page

Valère Burnon
Mardi 4 juin à 20 h 30 • Château Kirwan
Margaux-Cantenac

la propriété est heureuse d'offrir un verre à l'issue du concert.
DSC_9588-Gautier Delco.jpg

Fauré
Nocturne nº6 en ré bémol majeur op. 63
 
Debussy
Deux préludes
     XIX. La terrasse des audiences au clair de lune
VII. Ce qu'a vu le vent d'Ouest

     XIV. Feux d’artifice
 
Ledoux
« A flower’s dream »
 
Ligeti
Étude nº13 « L’escalier du diable »
 
Liszt
Sonate en si mineur S. 178

Né en 1998, Valère Burnon est originaire de Marche-en-Famenne (Belgique). Il termine son bachelier en juin 2018 au Conservatoire royal de Liège où il étudie auprès de Marie-Paule Cornia, Jean Schils, François Thiry et Étienne Rappe. Il rejoint ensuite la Hochschule für Musik und Tanz Köln à Wuppertal en octobre 2019, tout d’abord comme étudiant Erasmus, puis comme étudiant ordinaire auprès de la professeure Florence Millet. En 2021, il y obtient son Master of Music avec grande distinction. En septembre 2021, Valère est admis dans la prestigieuse Accademia Pianistica « Incontri col maestro » d’Imola, ce qui lui permet d’améliorer son approche pianistique auprès du pianiste et pédagogue Leonid Margarius. Parallèlement, Valère est admis en avril 2022 au sein de la prestigieuse Chapelle Musicale Reine Elisabeth, où il bénéficie des précieux conseils artistiques de Frank Braley, Avo Kouyoumdjian et Jean-Claude Vanden Eynden.
Grâce notamment à ses premiers prix remportés lors des prestigieux Concours International de Piano d’Épinal en 2019 et Concours Européen de Piano de Brême en 2021 ainsi que son second prix au Concours Viotti à Vercelli en 2023, les occasions se multiplient pour Valère d’exprimer son talent sur scène dans le cadre de festivals et de séries de concerts à travers la Belgique, la France, l’Allemagne et l’Italie, ainsi que sur des scènes prestigieuses telles que la Salle philharmonique de Liège, la Historische Stadthalle de Wuppertal, le Studio 4 de Flagey à Bruxelles, la Tonhalle de Düsseldorf, la Philharmonie de Cologne, la Salle Cortot à Paris, etc. Il a également l’opportunité de jouer aux côtés d’orchestres réputés tels que l’Orchestre philharmonique de Liège, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l’Orchestre symphonique de Metz et l’Orchestre Symphonique de Milan.


En juin 2020, Valère sort son premier disque en collaboration avec le pianiste et compositeur belge Luc Baiwir ; cet album porte sur Claude Debussy, Sergeï Prokofiev et Sergeï Protopopov, compositeur russe méconnu dont les préludes de l’opus 32 n’avaient jamais été enregistrés. Valère sort un deuxième disque en 2021, Neoteric, en duo avec le clarinettiste allemand Andreas Hermanski ; ce CD est consacré aux compositeurs français Francis Poulenc, Ernest Chausson et Claude Debussy, ainsi qu’aux compositeurs scandinaves Magnus Lindberg, Arvo Pärt et Rolf Martinsson.


C’est avec le violon que Valère découvre la musique à l’âge de six ans, avant de commencer le piano à l’âge de sept ans avec Émilie Chenoy. Elle le présente rapidement à son ancienne pédagogue Marie-Paule Cornia, qui le suit pendant près de dix ans, et plus particulièrement dans le cadre du Conservatoire de Huy, puis au Conservatoire Royal de Liège. Ayant tout de même achevé son cycle de violon auprès de Valérie Cantella au Conservatoire de Ciney, Valère intègre divers orchestres en tant que violoniste, dont l’orchestre Terra Nova de Namur, sous la direction d’Étienne Rappe, ou l’Orchestre symphonique des étudiants de Louvain-la-Neuve (OSEL), sous la direction de Philippe Gérard qu’il accompagne en tournée en Italie en 2017, puis en Croatie et en Slovénie en 2022.


Son amour pour le violon, son premier instrument, fait que Valère aime particulièrement le répertoire chambriste, tant en formations en duo (Duo Ravello avec la flûtiste Elodie Lambert du Conservatoire Royal de Liège, Duo di Montepulciano avec la flûtiste Saskia Worf de la Hochschule de Wuppertal, etc.), mais aussi au sein d’ensembles plus étoffés tels que quatuors ou quintettes. C’est ainsi qu’il enseigne la musique de chambre au Conservatoire Royal de Liège depuis 2022, assistant de ce fait son ancien professeur de musique de chambre Jean- Gabriel Raelet.
 
Valère se distingue dans de nombreux concours de piano réputés, en Belgique comme à l’étranger. Parmi les prix qu’il a remportés, notons le premier prix du concours Breughel à Bruxelles en 2013, le premier prix du concours Andrée Charlier à Charleroi en 2014, le troisième prix ex æquo du concours international de Brest dans la catégorie Chopin en 2015, le premier prix du Concours de piano de Liège en 2016, le troisième prix du concours international Merci, Maestro! organisé à Bruxelles en 2017, le deuxième prix du concours international Triomphe de l’Art à Bruxelles en 2018 et, surtout, les premiers prix aux concours international de piano d’Épinal en 2019 et concours européen de piano de Brême en 2021 ainsi que le second prix au Concours Viotti à Vercelli en 2023. Valère a également été récompensé par le Prix Révélation au Concours Long-Thibaud 2022.


Outre ces concours, Valère participe à de nombreuses masterclasses en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie et en Russie, auprès de pianistes et pédagogues de renom, parmi lesquels Victor Chestopal, Stephen Kovacevich, Rena Shereshevskaya, Claudio Martinez-Mehner, Alexander Lonquich, Alexander Staier, Bernd Goetzke, Bertrand Chamayou, Nikolai Lugansky, Yury Martynov et Jean-Bernard Pommier.


Valère bénéficie d’une bourse offerte par le Fonds Jean Praet

bottom of page