Pietro De Maria

samedi 16 novembre 2013 à 20h00
Auditorium - de 8 à 35€

Bach

  • Le Clavier Bien Tempéré (Livre I)

Après le Prix de la critique au Concours Tchaïkovski de Moscou en 1990, Pietro De Maria a remporté la même année le Premier Prix au Concours international Dino Ciani de Milan, puis, en 1994, le Premier Prix au Concours Géza Anda à Zürich. En 1997, le Prix Mendelssohn lui a été décerné à Hambourg. Pietro De Maria se produit en soliste avec de prestigieux orchestres sous la direction de chefs tels Roberto Abbado, Gary Bertini, Myung-Whun Chung, Vladimir Fedoseyev, Daniele Gatti, Alan Gilbert, Eliahu Inbal, Marek Janowski, Ton Koopman, Ingo Metzmacher, Gianandrea Noseda, Kwamé Ryan, Yukata Sado, Sandor Végh. Né à Venise en 1967, De Maria commence ses études de piano avec Giorgio Vanello, révélant un talent si précoce qu’il remporte à treize ans le Premier Prix du Concours Alfred Cortot à Milan. Après avoir obtenu son diplôme dans la classe de Gino Gorini au Conservatoire de Venise, il suit les cours de perfectionnement de Maria Tipo au Conservatoire de Genève où il remporte en 1988 le Premier Prix de Virtuosité avec les félicitations du Jury. Son répertoire s’étend de Bach à Ligeti. Il est le premier pianiste italien à avoir exécuté en public l’intégrale de l’oeuvre de Chopin. Enregistrée par Decca, cette intégrale a été remarquée et saluée par la critique internationale : International Piano, Amadeus, et lui a valu le Maestro de Pianiste, les cinq diapasons de Diapason. En 2010, année du bicentenaire de la naissance du compositeur polonais, Pietro De Maria a été invité à célébrer Chopin à travers le monde : Berlin, Paris, Varsovie, Zürich, Rome, Festival de Nohant, Pékin, Singapour. Depuis 2011, il a entrepris un projet Bach, qui comprend les deux livres du Clavier bien tempéré et les Variations Goldberg. Pietro De Maria enseigne à la Scuola di Musica di Fiesole. www.pietrodemaria.com

Figure majeure du piano italien, Pietro De Maria, s’est fait connaître par un enregistrement intégral des œuvres de Chopin (Decca) où l’art de ce pianiste poète s’exprime dans tout son raffinement et sa force. Après le musicien polonais, c’est désormais à Bach que l’artiste de se consacre activement. Quel plus beau voyage musical et poétique imaginer que de le suivre dans les 24 préludes et fugues du Livre I du Clavier Bien Tempéré ? Sous ses doigts la géniale science des sons du Cantor se déploie avec une autant de cœur que de radieuse clarté.

Mentions légales - Partenaires - Contacts / Réservations - Webmail