Guillaume Vincent

dimanche 17 novembre 2013 à 15h00
Auditorium – 8€ (tarif unique)

Alkan

  • Grande Sonate op. 33 « Les Quatre Âges »

Rachmaninov

  • Préludes (ext.)

Guillaume Vincent est né le 9 octobre 1991 à Annecy. Il commence à étudier le piano à l’âge de 7 ans et donne ses premiers récitals dès l’âge de 10 ans. Très vite, son talent est remarqué et encouragé par Henri Gauthier et François-René Duchable, qui le poussent à se présenter au Conservatoire Supérieur de Paris, où il entrera à l’âge de 13 ans dans la classe de Jacques Rouvier et Prisca Benoit. A 16 ans, il y obtient brillamment son Prix de piano à l’unanimité du jury et son diplôme de Formation Supérieure. Il poursuit ses études à Paris avec l’enseignement de Jean-François Heisser et Marie-Josèphe Jude en piano, et Yves Henry en Harmonie, chez qui il obtiendra avec succès son Master de piano et son Prix d’Harmonie à l’âge de 18 ans. Soutenu par ses professeurs Jacques Rouvier et Jean-François Heisser, il entame actuellement une dernière année de formation en 3éme cycle supérieur en attendant d’acquérir son Diplôme d’Artiste Interprète. A tout juste 21 ans, Guillaume Vincent est déjà lauréat de nombreux prix : Prix Drouet-Bourgois en 2006, Premier Prix au concours de Leipzig « Young Concert Artists » en 2008, Prix de l’Académie Ravel et Prix des Mélomanes de la Côté Sud à Saint-Jean de Luz en 2009, Troisième Grand Prix au concours Marguerite Long – Jacques Thibaud, Prix de la SACEM, Prix de la Fondation Lacroix, et Prix de l’Orchestre National de France en 2009, Premier Prix du concours Adelia Alieva en 2010, Prix Jeunes Talents en 2011, Prix de la Fondation Safran pour la Musique en 2012. De plus, il a été nommé en tant que Révélation Classique par l’ADAMI en 2010. Depuis son plus jeune âge, Guillaume Vincent est habitué à monter sur scène, et confie avoir toujours eu la passion de transmettre à son public son univers musical. Il est régulièrement invité par de nombreux festivals en France et dans le monde entier pour se produire en solo, et avec orchestre. On peut compter entre autres le Festival de Nohant, la Folle Journée de Nantes, la Roque d’Anthéron, le Festival d’Usedom, CHT Goes Classic de Tubingen, le Festival de Pâques et l’Août Musical à Deauville, le Festival de Cordes-sur-ciel, Piano aux Jacobins à Toulouse, etc... Il se produit également souvent en musique de chambre, et a déjà eu l’occasion de jouer avec Renaud Capuçon, Augustin Dumay, Amaury Coeytaux, Alexandra Soumm, Vanessa Szigeti, Yan Levionnois, Adam Laloum, Jonas Vitaud, le Quatuor Ardeo, l’Ensemble Initium… Il a fait ses débuts en 2012 avec l’Orchestre de la Radio de Francfort, l’Orchestre du Festival de Budapest et a été en tournée au Japon avec l’Orchestre de Kanazawa. Son premier disque, consacré aux Préludes de Rachmaninov, est paru en novembre 2012 chez naïve.

Lauréat du Concours Long-Thibaud 2009, Guillaume Vincent s’impose parmi les valeurs montantes de la nouvelle génération du piano français. Chez lui, l’intelligence musicale, la richesse de la sonorité, la maîtrise instrumentale se mettent au service d’un répertoire très vaste, reflet une grande curiosité. Son programme bordelais en témoigne avec la rare Grande Sonate d’Alkan - le « Berlioz du piano » -, associée à une sélection des célèbres Préludes de Rachmaninov. « Guillaume Vincent dépasse continûment la difficulté technique (…) pour offrir une interprétation aussi dense que caractérisée. » (Concertclassic)

Mentions légales - Partenaires - Contacts / Réservations - Webmail