Sascha Goetzel

jeudi 14 novembre 2013 à 20h00
Auditorium - de 8 à 45€

Reich

  • Duet pour orchestre à cordes

Mozart

  • 22e Concerto pour piano, KV 482

Adams

  • Tromba Lontana

Haydn

  • Symphonie n° 97 « Londonienne »

Sascha Goetzel est chef et directeur artistique du Borusan Istanbul Philharmonic Orchestra ainsi que chef du Kuopio Symphony Orchestra, Premier Chef d’Orchestre Invité de l’Orchestre Symphonique de Bretagne et du Kanagawa Philharmonic Orchestra au Japon. Tout d’abord violoniste, Sascha Goetzel est, dès le début de sa carrière, en étroit contact avec un grand nombre de chefs d’orchestre importants comme Zubin Mehta, Riccardo Muti et Seiji Ozawa. Après ses débuts avec des orchestres autrichiens, il travaille comme chef d’orchestre invité avec le Birmingham Symphony Orchestra, le Luxembourg Philharmonic, le NDR Hanovre, les orchestres philharmoniques de Tokyo, Sapporo et Nagoya, le Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz, le Grand Orchestre de Graz, l’orchestre néerlandais de Gelders, les Orchestres Symphoniques de Berlin, Bâle, Helsingborg, NHK, Shanghai, Moscou, l’Orchestre National des Pays de la Loire et de beaucoup d’autres présentant un vaste répertoire qui inclut aussi plusieurs premières mondiales. Avec les Orchestres Symphoniques de Baltimore et de Toronto il présente un programme de musique viennoise à New-York, Washington et Baltimore. Parmi les solistes de renom qu’il a accompagnés se trouvent Rudolf Buchbinder, Vadim Repin, Martin Grubinger, Hilary Hahn et Branford Marsalis. Dernièrement il a fait ses débuts en Italie, aux Pays-Bas et au Danemark, ainsi qu’au Festival de Salzbourg et au Carinthischer Sommer, et il dirige, en présence de la reine Beatrix, à Amsterdam, le concert de commémoration de la Libération, retransmis en direct par la télévision. En décembre 2011 et 2012, il dirige le concert populaire Christmas in Vienna transmis par de nombreuses chaînes de télévision. Sascha Goetzel a également dirigé beaucoup d’opéras parmi lesquels La Bohème au Tiroler Landestheater ainsi que le cycle Da Ponte, Don Giovanni au Théâtre Mariinsky, Così fan tutte au Festival Attersee Klassik, et La Flûte Enchantée au Théâtre Municipal de Lucerne. Au Volksoper de Vienne il a dirigé Le Pays du Sourire (Lehár), Les Noces du Figaro, L’Enlèvement au Sérail ainsi que Les Joyeuses Commères de Windsor (Nicolai), production qu’il présente aussi en Mai 2012 lors d’une tournée du Volksoper au Japon. En juin et juillet 2012, il est responsable, à l’Opéra de Montpellier, à l’occasion de la réouverture de l’Opéra Comédie rénové, et du Festival de Radio France, de la nouvelle production des Noces de Figaro. Il travaille avec des chanteurs lyriques de renom mondial comme Placido Domingo, José Carreras, Anna Netrebko, Angela Denoke, Renée Fleming, José Cura, Joseph Calleja, Thomas Hampson, Roberto Alagna, Michael Schade, Bo Skovhus et Vesselina Kasarova. Il a fait son début au Wiener Staatsoper avec le ballet Casse-noisette de Tchaïkovski ; cet été il y dirigera Noces de Figaro, l’été prochain Così Fan Tutte. Parmi ses plus récents engagements, citons des concerts avec l’Orchestre de Bretagne et l’Orchestre de Bordeaux, Carmina Burana (Orff) à Istanbul, des concerts avec l’Orchestre Radiophonique Néerlandais ainsi qu’avec la Philharmonie Radiophonique Allemande et l’Orchestre de Padoue. Cette saison il travaillera avec l’Orchestre Symphonique de Helsingborg et l’Orchestre Symphonique d’Aarhus (Requiem de Verdi), et une nouvelle production de L’Enlèvement au Sérail à l’Opéra de Nantes. Son travail avec le Borusan Istanbul Philharmonic Orchestra a fait l’objet de deux enregistrements discographiques publiés chez Onyx ; l’un comprenant des œuvres de Respighi, Hindemith et Florent Schmitt et le second publié sous le titre Music from the Machine Age. Dans le cadre du programme saisonnier de son orchestre sont à souligner des concerts avec Viktoria Mullova et Tzimon Barto, la 3ème Symphonie de Mahler avec Monica Groop et le choeur de l’Accademia de Santa Cecilia Rome, ainsi que des représentations concertantes de Salomé et de Tosca.

Simplicité, chaleur, humanité : Elisabeth Leonskaja fait depuis toujours merveille dans la musique de Mozart. Avec quelle impatience guette-t-on le dialogue complice que cette grande dame du piano s’apprête à nouer avec la baguette du remarquable chef autrichien Sascha Goetzel dans le 22ème Concerto. Un moment de poésie et de grâce au cœur d’une programme passionnant, entre classicisme et modernité, où l’on trouve par ailleurs l’une des plus belles symphonies de Haydn et deux figures majeures de la musique américaine moderne : Steve Reich et John Adams.

Mentions légales - Partenaires - Contacts / Réservations - Webmail