Edouard Ferlet , Axel Arno, Maurice Salaün

dimanche 22 novembre 2015 à 11h00
Auditorium de Bordeaux

Métamorphose Bach

Edouard Ferlet

Inclassable et imprévisible, le pianiste de jazz et compositeur Edouard Ferlet développe avec élégance et raffinement un style tout à fait singulier depuis plus de 20 ans. Formé au conservatoire de Paris et au Berlklee College of music à Boston, E. Ferlet se nourrit à la fois de la tradition et de l’expérimentation.  Autour du piano il associe au Jazz les formes les plus variées, musique classique, théâtre, performances, lectures musicales. Il trouve son inspiration parmi les musiciens mais aussi dans des rencontres inattendues avec des auteurs, danseurs, peintres et plasticiens  : Nancy Huston, Fabrice Melquiot, Eric Fessenmeyer, Guy Oberson, Adalberto Maccarelli. En créant sa compagnie Melisse en 2005, E. Ferlet se donne les moyens de réaliser ses projets les plus ambitieux grâce au soutien de nombreux partenaires. Le label Melisse (Distibution HM) accueil de nombreux artistes de la scène du jazz actuel, il est reconnu aujourd’hui comme un des labels les plus créatif et innovant de la scène du Jazz. À travers sa discographie Edouard Ferlet à su construire une identité forte et authentique. En 2012 L’album « Think Bach » crée un véritable événement. Un disque qui marquera son temps auprès des mélomanes comme des musiciens. Une belle façon de nous montrer que le jazz et musique improvisée n’ont pas de frontière. Dans la continuité du projet « Think Bach » Arièle Butaux a provoqué un Duo inattendue autour de la musique baroque et de l’improvisation, avec Viloaine Cochard au Clavecin. E. Ferlet apporte avec conviction sa passion de l’improvisation comme une certaine forme de pensée accompagnée d’un sens de l’écriture musicale dans ses formes les plus extravagantes.

Axel Arno

Né en 1953 sur les rives du Congo, réalise depuis 1988 ses propres images. Auparavant, il pratiquait le collage ou l’assemblage de divers matériaux et peinture sur bois. Plusieurs expositions rythment ce premier parcours de 1973 à 1988. En 1997 il présente une installation de 6 grands panneaux au Cloître des Jacobins sur le thème des «  Méditations  »  ; cet ensemble d’images autour des fragments de la peinture classique propose un autre panorama pour rendre compte de la nature. De 1988 à 2002, Axel Arno réalise autour de trois périples en Orient et deux en Amérique du Sud, plusieurs séries d’empreintes photographiques à partir des murs rencontrés pour témoigner de la marque des âmes au-delà des codes d’atelier  : il y aura «  Longitudes  », «  Latitudes  » et «  Traces  ». Depuis 2000 Axel Arno investit l’espace urbain avec ses «  Signaux  » pour permettre une lecture plus individuelle des supports de l’économie de proximité ou posés sur les murs de la cité dans une dynamique de dialogue. Le parcours vidéo des Variations Golberg en 2000 et 2003 a pour objectif, en particulier dans le cadre du concert, de présenter des images silencieuses pour nous inviter à réécouter le monde. En 2003 il réalise pour le Festival de Samos «  le Projet Pythagore  », mise en images de thématiques pythagoriciennes en douze grands formats. En 2004 et 2005 les séries Dyptiques et Triptyques ouvrent de nouvelles perspectives par le jeu de confrontations chromatiques. Elles sont exposées à Bordeaux en 2005 et à Nice en 2006. Axel Arno réalise trois séries photographiques consacrées au thème «  le ciel peut-il attendre  ?  ». Deux expositions sont consacrées à Aigues-Mortes en 2007 et à Puigcerda en 2008. À Pékin il présente en juin 2008 des grands formats où la «  lumière  » est le projet fondamental. En octobre 2008, à la galerie MR d’Angoulême une nouvelle série du «  ciel peut-il attendre  ?  » sera exposée. Depuis 2010, Axel Arno développe un projet de film sur ses images nocturnes de Chine. En 2012, nait le projet d’une mise en images des compositions et variations d’Edouard Ferlet autour de Jean-Sébastien Bach, et du CD «  Think Bach  », unanimement salué par la critique. Le DVD «  Métamorphose Bach  », publié par le label Esprit du Piano en 2014, est disponible sur le site espritdupiano.fr et à la Fnac Toulouse. En septembre 2015, exposition «  Lux Fugit  » à la galerie Ingres à Toulouse et installation d’une frise de 28 grands formats sur l’amphithéâtre de la rue Valade à l’Université Toulouse-Capitole. En décembre 2015, Axel Arno réalise un nouveau film «  Orfeo  » commande du Paris Mozart Orchestra pour la Philharmonie de Paris, création mondiale le 7 décembre.

Mentions légales - Partenaires - Contacts / Réservations - Webmail