Chœur de l’Opéra National de Bordeaux & Guillaume Vincent et Ismaël Margain - Direction : Salvatore Caputo

mardi 22 novembre 2016 à 20h00
Auditorium de Bordeaux

Chopin

  • Ballade n°1 en sol mineur, op.23 (Ismaël Margain)

Liszt

  • Ballade n°2 en si mineur (Guillaume Vincent)

Schumann/Bizet

  • Six études en forme de canon, op.56 (Ismaël Margain et Guillaume Vincent)

Brahms

  • Liebeslieder Walzer op.52
  • Neue Liebesliedervalzer op.65

Réservations :
sur le site de l’Opéra National Bordeaux
Tarifs : de 10€ à 52€

Guillaume Vincent

Guillaume Vincent est né en 1991 à Annecy. Il commence à étudier le piano à l’âge de 7 ans et donne ses premiers récitals solo et ses premiers concertos avec orchestre dès l’âge de 10 ans. A 13 ans il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris pour en sortir à 18 ans avec un Master de piano et à 19 ans avec un diplôme de 3ème cycle d’Artiste-interprète.

Prix Drouet-Bourgois en 2006, Premier Prix au concours de Leipzig « Young Concerts Artists » en 2008, Prix de l’Académie Ravel et Prix des Mélomanes de la Côté Sud à Saint-Jean de Luz en 2009, Troisième Grand Prix au concours Marguerite Long – Jacques Thibaud, Prix de la SACEM, Prix de la Fondation Lacroix et Prix de l’Orchestre National de France en 2009, Premier Prix « Jeunes » du concours Adelia Alieva en 2010 et Premier Prix « Professionnels » en 2016, Révélation classique de l’ADAMI en 2010, Prix Jeunes Talents en 2011, Prix de la Fondation Safran pour la Musique en 2012, lauréat 2013 de la Fondation d’entreprise de la Banque Populaire, il est nommé en 2014 Révélation Soliste Instrumental aux Victoires de la Musique Classique.

Il s’est produit en soliste sur les scènes les plus prestigieuses comme le Suntory Hall àTokyo, le Barbican Hall à Londres, le Carnegie Hall à New York, le Théâtre des Champs-Elysées, la Salle Pleyel, la Salle Gaveau à Paris, le Palace of Arts à Budapest, le Qatar Opera House à Doha, le Simón Bolívar Hall à Caracas, le Grand Théâtre de Tianjin, le Concert Hall de la Plantation à Pékin, l’Opéra de Téhéran… En outre, il multiplie les collaborations avec des orchestres tels que l’Orchestre de la Radio de Francfort, l’Orchestre philharmonique de Budapest, l’Ensemble orchestral de Kanazawa, l’Orchestre philharmonique de Kanagawa, l’Orchestre National de Bordeaux, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, le BBC Symphony Orchestra, l’Orchestre philharmonique du Qatar, l’Orchestre symphonique Simón Bolívar, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de l’Alliance… Il a pu ainsi travailler avec des chefs tels que Marc Minkowski, Tugan Sokhiev, Seikyo Kim, Fayçal Karoui, Olari Elts, Joshua Dos Santos, Joshua Weilerstein, Mihhail Gerts, Pejman Memarzadeh.

Parmi ses partenaires de musique de chambre, on peut citer Augustin Dumay, Renaud Capuçon, Alexandra Soumm, Deborah Nemtanu, Antoine Tamestit, Lise Berthaud, Adrien Lamarca, Edgar Moreau, Yan Levionnois, Bruno Philippe, Jean-François Heisser, David Kadouch, Jonas Vitaud, Adam Laloum, Ismaël Margain, Guillaume Bellom, Paul Meyer, Michel Lethiec, Sabine Devieilhe, Caroline Casadesus, les quatuors Ardeo, Zaïde, Varèse, Hermès et Arod, l’Ensemble Initium et le choeur Aedes.

Il est régulièrement invité par de nombreux festivals en France tels le Lille Pianos Festival, le Festival Piano aux Jacobins à Toulouse, le Festival Chopin à Paris, le Festival Pianos en Valois à Angoulême, le Festival Piano en Saintonge, le Festival de Pâques et l’Août musical à Deauville, le Festival International Piano Classique à Biarritz, le Festival les Grands Crus Musicaux et l’Esprit du Piano à Bordeaux, le Printemps musical de Saint-Cosme, le Nohant Festival Chopin, la Folle Journée de Nantes, la Roque d’Anthéron, le Festival de Pont-Croix, les Musicales Fauré, le Festival Ré Majeure, etc.

Son premier disque, consacré aux Préludes de Rachmaninov, est paru en novembre 2012 chez Naïve.

Le CD Warner Classics réalisé avec Camille et Julie Berthollet est Disque d’or 2015.

Ismaël Margain

Ismaël Margain est né en 1992 à Sarlat (Dordogne) où il entame sa formation musicale (piano, flûte, saxophone, jazz, écriture...). Le pianiste et chef d’orchestre Vahan Mardirossian avec lequel Ismaël travaille depuis son plus jeune âge le présente à son ancien maître Jacques Rouvier qui le prépare au concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Reçu à l’unanimité, il choisit d’entrer dans la classe de Nicholas Angelich, puis, au départ de ce dernier, de poursuivre sa formation auprès de Roger Muraro et Michel Dalberto.Lauréat du Concours International "Génération SPEDIDAM 2011", sa version du 4ème concerto de Beethoven, primée par Aldo Ciccolini, l’amène à se produire au Touquet International Music Masters 2012 dans le concerto en sol de Ravel. Mais c’est au Concours International Long-Thibaud 2012 que le grand public découvre Ismaël lorsqu’il joue le concerto n°23 de Mozart. Il obtient ainsi le Prix du public et le 3ème Grand Prix Marguerite Long remis par le président du jury Menahem Pressler. En 2015 il joue ce concerto à la télévision lors des Victoires de la musique, où il est nommé dans la catégorie "révélation soliste instrumental". En 2011, lors d’un récital à l’Opéra de Limoges, Ismaël rend hommage à Liszt pour le bicentenaire de sa naissance, et à l’un de ses compositeurs de prédilection : Schubert. Il est ensuite invité dans de nombreux festivals (« Pâques » et « Août Musical » à Deauville, « Chopin » à Paris, « Festival de Musique » de Menton, « Bel-Air Claviers Festival » à Chambery, « Pablo Casals » de Prades, "Vacances de Monsieur Haydn" à La Roche-Posay, « Printemps Musical des Alizés » à Essaouira au Maroc, "Tempo Piano Classique" au Croisic, "Piano aux Jacobins" à Toulouse, « l’Esprit du Piano » à Bordeaux, « Piano(s) à Lille », Festival de Pont-Croix). Il se produit en récital et en musique de chambre avec le quatuor Hermès, Lise Berthaud, Edgar Moreau, François Salque, Gérard Caussé, Alexandra Soumm, Bertrand Chamayou, Guillaume Vincent...et Adrien La Marca, qui l’invite à enregistrer en duo un disque Mendelssohn/Schubert/Schumann. Il joue régulièrement Salle Cortot à Paris pour le Centre de Musique de Chambre fondé par Jérôme Pernoo.Après un 1er Prix au Concours de la Société des Arts à Genève, il se produit en Allemagne au Klavier Ruhr Festival, en Suisse et en Bulgarie dans le 2ème concerto de Chopin. Il part en tournée en Amérique Latine, aux Etats-Unis pour une série de récitals, concertos, et master class.Il a été invité en tant que soliste par plusieurs orchestres tels que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre de l’Opéra de Marseille… Ismaël Margain est artiste résident de la fondation Singer Polignac, lauréat du prix de la Yamaha Music Foundation of Europe, soutenu par la Fondation SAFRAN et la Fondation de l’Or du Rhin. Il forme un duo de piano à quatre mains avec Guillaume Bellom et enregistre deux disques, consacrés à Mozart et Schubert (ffff dans Télérama) sous le label Aparté/Harmonia Mundi. Un disque Mendelssohn enregistré en live à Deauville pour le label B Records est paru en 2015. Un disque en solo consacré à Schubert sortira en 2017.

Mentions légales - Partenaires - Contacts / Réservations - Webmail